www.marocantics.com > Bijoux citadins-Bracelets et chevillères.

Bracelets citadins.

Bracelets citadins.

Paire de bracelets en or guilloché à décor floral.
Portent les poinçons de contrôle à la tête de cheval.
Essaouira - début 20ème siècle.


Bracelet

Bracelet

Inspiré de la fabrication « Art déco » des années 1930, mais de facture traditionnelle marocaine. Or guilloché, incrusté de diamants en rose et d’une émeraude centrale.
Maroc du nord et central, 1930


Bracelets "chems ou qmar"

Bracelets "chems ou qmar"

Constitués de cabochons quadrilobés en or sur structure en argent,avec un liseré en pointes de part et d'autre.
Tétouan - Fin 19ème siècle.


Khelkhal émaillé.

Khelkhal émaillé.

Chevillère en argent guilloché et émaux champlevés.
Porte les poiçons "à la tour" de la ville de Fés.
Fés - Début 19ème siècle.


Khelkhals citadins

Khelkhals citadins

Paire de rares khelkhals datant de la fin du 17ème, début 18ème siècles, reprenant le décor classique de l'orfévrerie arabo-andalouse ancienne. Plaques en argent appliquées sur la forme circulaire articulée en 3 parties. Technique primitive de l’émail cloisonné bleu, vert et jaune. Certaines parties de la pièce sont en vermeil et on retrouve des traces de dorure sur toute la surface.

Meknès, Fès, Tétouan et Tlemcen, 17ème-18ème siècles


Khelkhals.

Khelkhals.

Ces khalkhals ou chevillères sont du modèle « chems ou qmar » ( soleil et lune), en or et argent appliqué sur un tissu intercalaire en soie rouge.
Portent les poinçons " à la tour ".
Fès - 18ème siècle.


Chevillères émaillées de Méknes.

Chevillères émaillées de Méknes.

Paire de bracelets de cheville ou « Khelkhal ».
Argent doré et ajouré, émaillé polychrome, vert, bleu et jaune. Parfait exemple de la maîtrise du travail de l’émail à Meknès.
Meknès - Fin 18ème début 19ème siècles.



Bracelets.

Bracelets.

Ensemble de bracelets « chems ou qmar » du 19é siècle. Plaques d’or et d’argent alternées, émaillées et cloutées sur une structure en argent.

Tanger ou Tétouan, 19é siècle.