www.marocantics.com > Céramiques-Autres.

Mahbès au lion.

Mahbès au lion.

Le " mahbès " est une pièce de forme trés ancienne, destinée
à recueillir la pâte pour préparer le pain ou les
patisseries. C'est également une pièce de prestige pour le service ( du couscous en particulier ) lors des grandes cérémonies et fêtes.
Il est difficile d'attribuer la pièce présentée ici à l'un des répertoires de la céramique maghrebine.
Le lion est certes le symbole d'une production tunisienne pléthorique ( Nabel ) , mais ses premières apparitions datent
du 18ème siècle. Or notre mahbès est attribué au 17ème, et peut-être meme 16ème siècle.
L'hypothèse d'une manufacture portugaise se heurte au graphisme trés " archaique "qui caractérise la pièce.
Ce graphisme renvoie à certains modèles marocains rarissimes, à représentation animale, et en particulier à une "mokhfia à la colombe" qui a inspiré ces dernières annèes une kyrielle de copies à Marrakech.
Il s'agit donc peut-être de l'une de ces pièces de Fés qui échappent à tous les critères classiques, sortie de l'imagination créatrice d'un mâallem. Mais ce n'est qu'une hypothèse...
Ce mahbés reste en tout état de cause de belle facture et de dimensions rares.
Diamètre : 60 cm.
Profondeur : 25 cm.
Maghreb - 17ème siècle.


Baz.

Baz.

Baz ou jatte de forme évasée à curieux décor bleu et or.
L'ornementation de cette pièce, qui semble d'inspiration portugaise ou italienne, échappe à toute classification dans le repertoire tradtionnel marocain. Il pourrait s'agir d'une commande réalisée à Fés ou Meknés pour un client étranger.
Le revers de la pièce est décoré d'arcatures.
Fés(?) - Meknés(?) - 19ème siècle.


Vases urnes.

Vases urnes.

Paire de vases medicis sur piédouches circulaires en céramique polychrome émaillée.
Ornementation de feuillages et fleurs avec palmettes et liserés à décor géométrique.
Hauteur : 40 cm
Fés - Fin 19ème.


Vase medicis.

Vase medicis.

Forme atypique dans le répertoire classique, ce vase est une pièce de commande des années 1920. C'est en effet dés cette date que l'on voit l'introduction d' une production répondant aux critères esthétiques et fonctionnels de la clientèle française ( essentiellement de Métropole, d'ailleurs. )
Ce fut le prélude au mouvement de " renouvellement "plus
significatif qu'inaugura Boujemaa Lamali , sous l'égide du Service des Arts Indigènes en 1929.
Hauteur: 32 cm.
Fés - Début 20ème siècle.


Plat " au bateau ".

Plat " au bateau ".

Le graphisme de ce "tobsil"constitue l'un des éléménts phares de la céramique marocaine. Dérivé trés probablement des " plats au voilier "de la céramique silicieuse d'Iznik, il constitue l'une des rares exceptions à la règle sunnite stricte de non-représentation des choses et êtres animés.
La pièce présentée ici est peut-etre l'une des toutes premières réalisées dans ce modèle: la qualité de l'exécution, le bleu tendre ancien ( à la manière de Delft...), et le dessin particulier des marlis externe et interne indiquent clairement le plein 18ème siècle.
Diamètre : 28 cm.
Fés - 18ème siècle.