www.marocantics.com > Céramiques-Khabiyas et Jobbanas.

Dans le répértoire trés varié des céramiques marocaines, khabias et jobbanas sont les seules pièces de forme à découler directement des productions chinoises importées au Maroc à partir de la fin du 18ème siècle.Mais si les premières reprennent la forme générale des élégantes potiches asiatiques,les maîtres céramistes de Fès ont su également leur imprimer la marque de leur génie créateur:les formes se sont affinées, et les motifs chinois classiques ont cédé la place au répertoire floral foisonnant de Fès,empreint de réminiscences hispano-mauresques. Les jobbanas quant à elles ont hérité des formes trapues des pots à gingembre de Canton,mais ont gagné aussi en originalité en passant par des générations de "maalems" inventifs:les formes se sont évasées, et la pièce, initialement d'un tenant avec un petit couvercle à son sommet, s'est transformée en "pot à beurre" à deux corps. Khabias et jobbanas ne sont pas à proprement parler des pièces utilitaires.En effet, de grandes jarres en terre cuite ont toujours été utilisées dans toutes les régions du Maroc pour préserver des denrées courantes(huile,olives,dattes etc.), souvent pour faire face à des risques de pénurie ou de guerre. Mais les pièces produites par les céramistes fassis s'adressaient plus particulièrement à une clientèle bourgeoise, cultivée et soucieuse d'asseoir son rang social par la présentation de pièces de prestige, lors des fetes et cerémonies:la preuve en est que nombre de ces pièces étaient louées spécialement pour ces occasions.

Jobbana.

Jobbana.

Jobbana sur piédouche ayant gardé les caractéristiques du pot à gingembre.
Décor floral classique en contrepoint d'une bordure géometrique délimitant la partie inférieure de la pièce.
Hauteur 26 cm.
Fés - 19ème siècle.


Jobbana "qobba"

Jobbana "qobba"

La forme particulière du couvercle rond a valu à cette jobbana
sa dénomination de qoubba(dôme).
Décor aux oeillets sur les deux corps de la pièce, délimités par une chaîne "sensla".Bordures bleues clairdessinées à
la pointe séche.
Hauteur : 25 cm.
Fés - 18ème siècle.


Khabia.

Khabia.

Khabia à décor d'arcatures dans un environnement de noqtas.
Couvercle à ornementation florale rappelant le liseré de la partie supérieure du corps de la pièce.
Application de pastilles de minium.
Hauteur : 50 cm
Fés - 19ème siècle.


Khabia "Jnane".

Khabia "Jnane".

L'appellation "jnane" ou "jerda" (qui signifie jardin) pour cette pièce provient de l'ornementation florale où dominent les "sboulas" (épis de blé),dans des parterres de feuillages
et palmettes.
Hauteur : 50 cm.
Fés - 19ème siècle.


Jobbana archaïque

Jobbana archaïque

Jobbana dont la forme se rapproche des soupières pour la "harira" du ramadan.
La forme atypique ainsi que la sobriété du décor et la matité particulière de l'émail révélent une fabrication trés ancienne.
Hauteur : 27 cm.
Méknés ou Fés - 18ème siècle.


Jobbana

Jobbana

Jobbana classique à décors géométrique et floral.
Couvercle ceinturé d'un sceau de Salomon.Traces de
minium.
Hauteur: 26 cm.
Fés - 19ème siècle.


Khabias de Achoura.

Khabias de Achoura.

Petites khabias offertes aux enfants à l'occasion des fêtes de l'achoura.
Hauteurs : 18 et 25 cm.
Fés et BenAhmed- fin 19ème siècle.


Jobbana" bleu de Fés"

Jobbana" bleu de Fés"

Jobbana classique "au bleu de Fés".
Décor de "botehs" ou cachemire d'inspiration turque.
Ce modèle a été réalisé par le maître-potier Serghini pour
une exposition à la Foire de Paris.
Hauteur : 37 cm.
Fés - vers 1920.


Khabia aux khamsas.

Khabia aux khamsas.

Khabia orné de khamsas(mains) stylisées aux marguerites,
dans des parterres de grains de grenade.
Application de pastilles de minium sur toute la surface.
Hauteur : 54 cm.
Fés - 19ème siècle.


Jobbana "aux soleils"

Jobbana "aux soleils"

Jobbana à décor de fleurs dans des cercles qui ceinturent
les deux parties de la pièce.Fond bleu clair et traces de minium.
Hauteur : 26 cm.
Fés - 19ème siècle.


Khabia.

Khabia.

KHABIA
Traitée avec une maîtrise parfaite, cette pièce évoque , tant par ses formes élegantes que par l’éclat de son émail, les oeuvres les plus abouties de l’art de la céramique marocaines.Décor floral à base de semis de "noqtas", mettant en valeur les cartouches d'ou émerge une marguerite (l'oeil?), en contrepoint au décor de la frise du col et du couvercle de la khabia.
Hauteur : 51 cm.
Fés - Début 19ème siècle.


Khabiya "Au chapeau chinois"

Khabiya "Au chapeau chinois"

Modèle de khabia peu courant , se rapprochant des pots à gingembre chinois, par l'étroitesse du col et la forme plate particulière du couvercle(dit "chapeau chinois").
Décor de cartouches à ornementation florale de palmettes.
Hauteur : 50 cm.
Fés - début 19ème siècle.


Khabia motif cachemire

Khabia motif cachemire

Khabia décorée de botehs autour de la partie centrale de la panse,et de semis de grains de grenade "noqtas"en ornementation de fond.
Couleurs dominantes bleu,jaune or et vert émeraude.
Hauteur : 52 cm.
Fés - 19ème siècle.